Médecine de la Raison

une médecine raisonnée et raisonnable

Perturbateurs endocriniens : effets délétères fortement sous-estimés

Les preuves ne font que s’accumuler concernant les risques importants pour la santé des perturbateurs endocriniens.

Depuis 2009, les rapports s’entassent :

  • confirmant le risque accru de survenu d’obésité et/ou de diabète sucré
  • évoquant de plus en plus l’influence de ces produits  sur la fertilité des hommes et des femmes, les cancers hormono-sensibles, les maladies de la thyroïde et dans le développement du système nerveux.

Le Professeur Andrea C. Gore de l’Université du Texas dit clairement que “La preuve est plus claire que jamais“.

De nombreuses substances produisent cet effet nocif : parmi les plus connus : le Bisphénol A, le DDT, les dioxines, les phtalates, les parabènes, le triclosan …

On les rencontre dans les plastiques (notamment dans les bouteilles, les biberons en plastique, et ces substances se transmettent dans le liquide), parfois l’eau du robinet, l’air, la nourriture. Mais aussi dans les papiers thermiques pour factures, tickets, billets de stationnement, certains dispositifs médicaux.

L’action de ces produits pendant la grossesse et la période post-natale entrainerait des effets délétères pour toute la vie de l’enfant !

Lire l’article :   EDCs : les perturbateurs des hormones

 


 

Que faire :

  • éviter la nourriture et les boissons contenues dans des emballages ou bouteilles plastiques, particulièrement les biberons en plastique chez les enfants
  • éviter au maximum la nourriture non Bio (les légumes ou fruits d’un jardin ou ne sont pas utilisés de produits chimiques sont bien entendu “Bio”)
  • éviter au maximum les plats déjà cuisinés
  • se protéger en dehors de chez soi n’est pas chose facile, mais cela l’est beaucoup plus dans notre propre maison

 

luclisimaque

Related Posts

Read also x