Médecine de la Raison

une médecine raisonnée et raisonnable

Suivi après la prise d’un remède homéopathique :

Après la prise d’un remède homéopathique en prise unique (ou fractionnée), attendre 1 à 3 semaines suivant la prescription du médecin :

  • en cas de forte réaction le lendemain de la prise du remède, il faut attendre 1 ou 2 jours et une amélioration très importante devrait alors survenir (“bonne aggravation”)
    .
  • une aggravation des symptômes peut également survenir pendant plusieurs jours, soit au niveau des symptômes qui ont amené le patient à consulter, soit par un retour de symptômes anciens comme eczéma, douleurs, angoisses … survenus autrefois y compris dans l’enfance, disparaissant en principe rapidement : il suffit d’attendre quelques jours (8 jours au maximum) et les symptômes doivent alors commencer à s’améliorer  (“bonne aggravation”)
    .
  • si l’aggravation dure plus de 2 à 3 semaines ou revient à chaque prise du remède, contacter le médecin qui vous a prescrit le remède (“mauvaise aggravation”) pour modifier la dilution ou même le remède.
    La survenue d’une “mauvaise aggravation” engendre la survenue de symptômes qui -au minimum- orientent le médecin vers un remède qui annule les symptômes pénibles, et -au maximum- vers le remède de fond qui va provoquer une amélioration profonde et durable.
    .
  • dès que les symptômes commencent à s’améliorer nettement, il faut attendre, et ne reprendre le remède que lorsque l’amélioration semble régresser ou plafonner
    Parfois (sur indication du médecin), on peut renouveler la prise du remède plus fréquemment, tous les jours pendant quelques jours, puis de toute façon espacer progressivement (en cas de doute, joindre son médecin et lui demander que faire).